LEGION ETRANGERE

LEGION ETRANGERE

Loisirs - Armée - Légion étrangére
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'escroc aux fenêtres écroué

Aller en bas 
AuteurMessage
freitas
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR
avatar

Nombre de messages : 26029
Age : 53
Emploi/loisirs : De tout
Humeur : bonne !!
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: L'escroc aux fenêtres écroué   Jeu 1 Oct 2009 - 19:31

Arnaque. Des dizaines de victimes dans la région toulousaine et des milliers d'euros d'acomptes versés pour rien à un gérant de société.

Le démarchage à domicile pour des changements de fenêtres à prix cassés peut cacher de nombreuses arnaques. Et à Toulouse, ville en partie sinistrée après l'explosion d'AZF, cette pratique prend évidemment une résonance particulière. Le gérant de la société Tradyferm, basée rue du Faubourg-Bonnefoy et spécialisée dans la pose et la vente de fenêtres à bas prix, a été interpellé dernièrement à Toulouse par les enquêteurs de la PJ et écroué vendredi. Il a été mis en examen par le juge Philippe Guichard, pour « escroquerie ».
Cet entrepreneur, Eric Casaubon, 48 ans, avait connu ses heures de gloire en 2005 dans le Béarn avec le concept de la fenêtre low-cost. Aujourd'hui, sa chute, proportionnellement inverse à sa fulgurante ascension, laisse des dizaines de clients sur le carreau, à Toulouse et dans le Grand sud. Des clients démarchés par des commerciaux de la société et qui attendent toujours la pose de leurs portes-fenêtres et autres volets en PVC… La combine ? Convaincre les clients à signer des acomptes de 30 % sur un devis dont les montants pouvaient aller de 2000 à plus de 10 000€. L'argent ainsi récolté servait notamment à la rémunération des commerciaux. Des transactions sont également enregistrées du côté de Barcelone, où l'entrepreneur aurait passé un week-end aux frais de l'une de ses sociétés. L'instruction doit établir le montant exact des sommes encaissées par le gérant de Tradyferm. Des acomptes versés par des clients et dont le total serait estimé à des dizaines de milliers d'euros. Ces sommes auraient été encaissées par le mis en cause sans que la moindre fenêtre ne pointe à l'horizon.
Difficile pour l'entrepreneur d'évoquer « une simple erreur de gestion. » Eric Casaubon n'est pas à ses premiers dérapages. Condamné le 17 septembre par le tribunal correctionnel de Pau pour avoir précipité la faillite des Menuiseries de l'Adour, il a écopé de trois ans de prison dont un an avec sursis. Cette entreprise dont il était le patron avait fondu les plombs fin 2005 entraînant dans son sillage le licenciement de 28 salariés. Ressorti libre du tribunal de Pau après sa condamnation, Eric Casaubon a dit regretter ses actes sans fournir plus d'explications. Mais son passé l'a une nouvelle fois rattrapé. Il est interpellé moins d'une semaine plus tard, à Toulouse, par la PJ pour des faits similaires dans toute la région.
« L'agence ne répond plus »


Les victimes de l'agence Tradyferm se comptent par dizaines sur des forums de discussion sur internet. « Début septembre ils nous ont posé des portes-fenêtres qui n'avaient rien à voir avec la commande passée. Aujourd'hui, l'agence ne répond plus et le matériel commandé n'a toujours pas été posé », explique un Toulousain qui devait être livré courant juin. Une autre famille a déboursé la somme de 10 800€ pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://manuvino.forumpro.fr
 
L'escroc aux fenêtres écroué
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» remplacer des fenêtres
» Fenêtres sur rue
» Combi deluxe 21 fenêtres 1967
» Les fenêtres de l'Avent à Gengenbach
» Safari 3 :: rassemblez vos fenêtres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE :: divers infos-
Sauter vers: